Annie

Annie

Chez Geeksleague, on se lance parfois de petits défis en interne. Dans mon cas, ce fut de faire un article sur le film Annie sorti au cinéma en 2014 (et dons nous avons reçu un Blu-Ray de la part de Sony).

Première chose, Annie est, ce que je classerais dans, une comédie musicale. Genre dont je suis moyennement fan. Deuxièmement il s’adresse plutôt a un public jeune voir plutôt jeune fille tous court. Bref, deux catégories qui font que je ne suis pas la cible du film, mais cela n’empêche en rien d’en faire une critique minimum.

Avant d’aller plus loin, plantons le décor avec un synopsis, dans les règles de l’art :

Alors qu’elle était bébé, les parents de la petite Annie l’ont laissé en promettant de revenir la chercher un jour. Depuis, Annie garde espoir, même si la vie dans le foyer d’accueil de la méchante Miss Hannigan est loin d’être facile.

Sa rencontre avec Will Stacks, homme d’affaires impitoyable et candidat aux élections municipales à New York, va tout changer. Sur les conseils de Grace, sa brillante vice-présidente, et de Guy, son directeur de campagne prêt à tout, Stacks recueille Annie d’abord parce que c’est un excellent argument électoral… Stacks se voit comme le bienfaiteur et l’ange gardien de la fillette, mais grâce à son assurance et à son inébranlable optimisme, Annie pourrait bien inverser les rôles…

Il est aussi important de savoir que le film comme est un remake d’un film sorti précédemment (1982), mais aussi une adaptation d’une comédie musicale produite a Broadway (1977). Ces deux éléments étant basé sur une série de comics (1920, Little Orphan Annie) qui ont eux un certain succès.

Nous avons donc bien situé l’action, alors qu’en dire?

Premièrement, le film est moderne, parlant de buzz, d’internet, etc On n’est pas dans un simple remake, mais dans un cadre actuel, constitué de problème actuel. Ensuite, le cadre en lui-même est fort américain. En effet, Mr Stacks, géant des technologies, s’est construit tout seul en se hissant en dehors de quartier plutôt défavorisé, promouvant ainsi le rêve américain.

Annie-soundtrack

Le tout est entouré de chanson sur des rythmes modernes, qui plairont à la cible du film. Musique moderne certes, mais je ne pense pas que contrairement au film de 1982, le film gagne des prix pour cela.

Concernant le film en lui-même

Personnellement, je l’ai trouvé passable, voir divertissant, mais sans plus. Mais encore une fois je n’en suis pas la cible, la cible elle devrait aimer. En effet, entre les chansons et le jeu d’acteur pétillant et énergétique de Annie qui vit une aventure magique, cela ne peut que plaire.

Quelques petites choses qui heurtent

Cameron Diaz en méchante

Cameron Diaz en méchante

Hormis les placements de produit, peu discret, un point qui m’a quand même fort choqué est le côté non-respect de la vie privée. En effet, à un moment, on se rend compte que le géant des télécoms qu’est Stacks, enregistre tout sur ses utilisateurs et les utilise de manière éhontée. Certes ici, dans un noble but, retrouvé les parents de la petite Annie, mais il n’empêche que l’on fait passé cela pour une normalité. Autre point choquant, est l’utilisation de la petite fille à des fins politique qui est presque passée comme une normalité.

Conclusion

Si tu es jeune, que tu es une fille, tu vas adorer. Si t’es un barbu, geek, j’ai de gros doutes, mais rien n’empêche de l’offrir à ta petite sœur!

Ecrit par Grummfy

Passionné de jeux de rôles, jeux de société, développement logiciel, de BD, de Roman, de ..., de création de toute sorte. Bref je suis un geek jusqu'au bout des ongles.

2 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *