[Déjà vu ?] Avalon 2001

[Déjà vu ?] Avalon 2001

Une nouvelle rubrique sur Geeksleague, déjà vu ? On va essayer de vous parler de vieux films intéressants à voir. On commence cette rubrique avec le film Avalon, sorti en 2001.

  • Date de sortie : 2001
  • Réalisé par : Mamoru Oshii
  • Style : science-fiction

Le pitch

Dans une ville fictive d’Europe centrale, Ash est une accro de jeux vidéo et de réalité virtuelle. Solitaire, le seul compagnon qu’on lui connaisse est son chien. Elle était membre du groupe Wizard, constitué de véritables aficionados d’un jeu de guerre illégal nommé « Avalon », en référence à l’île légendaire où reposent les âmes des héros.
Mais depuis que la bande s’est dissoute, Ash joue seule. Un jour, elle apprend que son ancien amant, Murphy, est devenu un zombie, un « non-revenu ». Ce dernier était pourtant un joueur talentueux.
Son sort intrigue Ash. Celle-ci décide alors de refaire le chemin qu’il a pris en jouant dans une zone interdite baptisée « Class A ». Pour y parvenir, elle doit suivre l’Ombre, une mystérieuse petite fille aux yeux tristes.

avalon2

L’avis de Geeksleague

Ce film divise en 2 le public, vous allez soit l’adorer, soit le détester.

Aux confins de la science-fiction, du jeu vidéo et de la mythologie, Avalon se fonde et s’appuie sur un mal bien réel et contemporain, l’addiction au virtuel. Ash, le personnage principal, est à la fois séduisante et très énigmatique et le monde pseudo-post-communiste étrange dans lequel elle évolue est dérangeant à souhait.

L’image sépia achève de transporter l’univers d’Avalon dans d’autres dimensions, dignes du Purgatoire… Le film est immersif et captivant, mais bien plus compliqué et symbolique qu’en apparence. Œuvre élitiste par ses partis-pris techniques et scénaristiques, Avalon mériterait pourtant à être plus connu.   Il faut encore signaler que l’Ost signée Kenji Kawai est une grande réussite.

Attention cependant, le film a quand même assez mal vieilli, souffre de longueur à certains moments et je trouve le doublage VF horrible.

Subjectivement, on aime, on s’interroge ou on n’aime pas ; personnellement j’adore.

Ecrit par Wally

Créateur et animateur du podcast Geeksleague. Passionné de jeux de rôles, jeux vidéo, graphisme, robotique et de podcast, Je souhaite partager mes expériences et les dernières actualités geek avec vous. Twitter : @notwally

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *