Whiplash

Whiplash

Encore un petit Blu-Ray envoyé par nos amis de chez Sony Picture, nous l’avons regardé et voici notre avis.

Synopsis

Andrew Neiman est un jeune batteur de jazz de 19 ans. Il vient d’intégrer le prestigieux Shaffer Conservatory de New York, l’une des meilleures écoles de musique du pays. Aspirant à devenir le nouveau Buddy Rich, il est repéré par le très exigeant Terence Fletcher, enseignant et chef d’orchestre à Shaffer.

Andrew s’entraîne avec acharnement pour accéder aux attentes toujours plus inaccessibles de Fletcher. Sous prétexte de pousser ses élèves au-delà de leurs limites, ce dernier alterne les conseils amicaux et les déchaînements d’injures, n’hésitant pas à aller jusqu’à la violence physique. Fletcher raconte pour se justifier l’histoire de Charlie Parker, le futur « Bird » : alors qu’il était adolescent, il participe à un set avec Jo Jones qui lui lance une cymbale à la tête sous prétexte d’un jeu particulièrement décevant. Parker, dépité, rentre chez lui et s’entraîne pendant un an avant de réapparaître et de devenir l’un des meilleurs musiciens de jazz de l’histoire.

L’avis de Geeksleague

Whiplash est le titre d’un morceau de jazz. C’est un moment d’évasion que le réalisateur nous transmet. Il joue la différence avec une mise en scène et un montage de répétitions musicales qui sonne justes et qui s’avère sublimes dans l’ensemble. Andrew, le protagoniste, joue de la batterie comme si sa vie en dépendait. Il souhaite devenir un des grands musiciens de l’histoire afin de ne jamais être oublié. Miles Teller, que l’on a pu voir dans plusieurs productions pour jeunes adultes ces dernières années (Projet X, The Spectacular Now, Divergente) démontre ici qu’il peut faire bien mieux. Sa performance est digne de se retrouver parmi les meilleures. Son jeu nous sidère par son réalisme. J.K. Simmons (Les Spiderman de Sam Raimi) est également prodigieux dans ce rôle qu’on aime haïr. Un face à face entre deux acteurs d’une intensité rare, où la volonté sans faille, la recherche de l’excellence, l’exigence de l’interprétation musicale s’affrontent du pire jusqu’au meilleur. Chaque coup de baguette est un battement de cœur, et le public le ressent à chaque séquence. Le jeu d’acteurs et la bande sonore font de ce long-métrage un must. Des caméras à l’épaule, beaucoup de travelling et des plans serrés, Whiplash nous offre une réalisation et une cinématographie impressionnante qui démontrent une maîtrise cinématographique prodigieuse. Le bruit des percussions et des cymbales résonnera longtemps dans votre tête après le visionnement.

On peux déplorer cependant que le film est un peu convenu. il aurait pu faire le même film avec n’importe quelle discipline ! Même avec un sportif. le professeur en « monsieur propre » est presque caricatural.

Whiplash-Affiche-Française

 

 

 

 

Ecrit par Wally

Créateur et animateur du podcast Geeksleague. Passionné de jeux de rôles, jeux vidéo, graphisme, robotique et de podcast, Je souhaite partager mes expériences et les dernières actualités geek avec vous. Twitter : @notwally

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *