Retour sur James Franco

Retour sur James Franco

James Edward Franco est né en Californie en 1978, au sein d’un entourage particulièrement porté sur l’art, et notamment la peinture. Franco est un garçon très timide, si réservé qu’il faut trouver une solution pour qu’il puisse s’ouvrir au monde et aux autres. Un remède est alors trouvé : le théâtre. Une bénédiction pour l’artiste qui apprend à s’exprimer comme il l’entend. En parallèle, il suit des cours de comédie à L’UCLA.

Son rêve devient très clair : il veut devenir acteur et bien sûr, à Hollywood. Il est rapidement casté dans le célèbre Freaks and Geeks, aux côtés de Jason Segle, en 1999. Puis les rôles s’enchaînent très vite jusqu’à la reconnaissance mondiale dans les 3 volets de la trilogie de Spiderman de Sam Raimi, avec Kirsten Dunst et Tobey Maguire.

En 2002, il reçoit le Golden Globe du meilleur acteur pour son rôle dans le téléfilm « Il était une fois James Dean ».

Après plusieurs apparitions sur grand écran et un passage à la réalisation, James Franco fait partie du casting d’Harvey Milk, réalisé par Gus Van Sant, qui est un énorme succès.

En 2010, il est à l’affiche de Mange, Prie Aime avec la magnifique Julia Roberts. Un beau parcours déjà en si peu de temps !

Mais l’explosion arrive la même année, la consécration : 127 heures. Franco endosse le rôle d’un randonneur, Aron Ralston, qui se retrouve coincé suspendu par le bras dans un canyon de l’Utah. Tiré d’une histoire vraie et se passant majoritairement à l’intérieur de roches rouges, le film était un pari risqué. Mais Danny Boyle et James Franco ont mis au monde un chef d’œuvre qui leur a valu 6 nominations aux Oscars pour le film, dont une du meilleur acteur pour James Franco. Tout s’accélère et l’acteur se retrouve à l’affiche de nombreux projets, dont deux très attendus en 2013 : Le Monde fantastique d’Oz et Spring Breakers.
Il réalise également As I lay Dying, présenté dans la sélection Un Certain Regard du 66e festival de Cannes.

Source : Wikimédia

Récemment, il fut à l’affiche du film conceptuel ‘The Disaster Artist’, qui retrace l’histoire de la création du film The Room, considéré comme le plus mauvais film de tous les temps. Le film est tiré du livre de Greg Sestero. James Franco incarne Tommy Wiseau. Cheveux longs et bouclés, l’acteur ressemble étrangement à Igor Kurganov, qui, contrairement à Wiseau, mène une carrière brillante. Le film a reçu plusieurs prix cette année, dont la Coquille d’or.

James Franco est sur tous les fronts, il enseigne, réalise, joue la comédie, écrit des scénarios, monte, produit. C’est un inconditionnel de l’art et du travail, il ne s’arrête jamais et aime être original et au-dessus du lot.

En 2017, il est donc à la réalisation de 8 projets (oui, vous avez bien lu), dont The Deuce, série dans laquelle il joue également aux cotés de Maggie Gyllenhaal. Il serait également en projet avec la Fox pour interpréter un rôle clé de l’univers Marvel, The Multiple Man.

Ecrit par Jean-Michel Varcreu

Amoureux d’informatique et de musique 8 bits.
Si tu es une geekette, J’ai un compte sur Meetic rejoint-moi vite.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *