[Tuto GN] Réaliser un plastron en cuir

[Tuto GN] Réaliser un plastron en cuir

Liste de matériel

  • Quelques cartons fins type « boîte de céréales »
  • Une centaine d’attaches parisiennes
  • Une paire de ciseaux ou un cutter
  • Un mètre-ruban et/ou une latte
  • Un crayon
  • Une peau de cuir au tannage végétal avec une épaisseur minimale de 2mm
  • Un perce-cuir
  • Des rivets pour cuir
  • De la teinture
  • Un marteau
  • Un socle plat et résistant (j’ai utilisé un poids d’altères)
  • Une baignoire remplie d’eau.
  • Un pinceau ou une éponge ou une boule de tissu.

Réaliser un patron

Avant de vous lancer dans l’assemblage de votre armure, il vous faudra réaliser un patron. Cela évitera certaines erreurs dans le cuir. A moins d’être un expert en couture ou en stylisme, vous allez devoir rectifier le tir plusieurs fois. Croyez-moi, je parle en connaissance de cause. Ce patron sera ici en carton.

Etape 1 : Pour commencer, réalisez un ou plusieurs croquis de votre plastron. N’hésitez pas à ajouter des petits détails sympas. Je ne l’ai pas fait ici et je trouve que l’ensemble est un peu trop linéaire. Il s’agit d’un univers médiéval-fantastique, profitez-en !

Croquis de votre armure

Etape 2 : Maintenant que vous êtes satisfait du résultat, il va falloir le tester sur vous. C’est maintenant qu’intervient notre carton.
Après avoir pris vos mesures avec le mètre-ruban, déterminez et découpez les différentes formes de votre future armure dans le carton. Assemblez les pièces à l’aide des attaches parisiennes. Placez ces dernières à l’endroit où seront placés les rivets. Cela permettra de voir si l’ensemble s’articule correctement. Si vous sentez que ça coince ou que vous n’êtes pas à l’aise, corrigez votre patron ou l’emplacement de vos attaches. Cette phase peut être longue, mais elle est indispensable pour la suite.

Patron en carton

Vous avez fière allure avec votre carton ? Félicitations ! Votre patron est terminé. Passons aux choses sérieuses.

Etape 3 : Désassemblez votre patron. Oui oui il le faut.

Assembler l’armure

Etape 1 : Etalez votre cuir sur le sol et placez-y vos pièces de carton. Pensez à économiser l’espace un maximum. Ca serait dommage de gâcher tout ce cuir.

Cuir au tannage végétal

Etape 2 : Marquez au crayon le pourtour des différentes pièces avant de les découper. Gardez les chutes si vous souhaitez faire des sangles. Pour la suite du processus, nous n’utiliserons que les pièces de cuir. Le carton ne sert que de patron.

Pièces découpées

Etape 3 : Pour assembler vos pièces, vous devez d’abord percer le cuir à l’aide du perce-cuir puis les attacher à l’aide d’un rivet. Un rivet se compose de deux parties qui s’emboîtent. Placez le cuir entre ces deux parties et donnez-leurs un coup de marteau en prenant soin de placer votre socle sous l’ensemble. Réalisez cette action pour toutes les fixations jusqu’à ce que votre armure soit entièrement assemblée.

Armure de cuir assemblée

Etape 4 :  Pour solidifier votre armure, il est important de la « bouillir ». Attention, il s’agit d’une expression. Il ne faut pas réellement la faire bouillir. Il s’agit en fait de tremper votre armure dans l’eau tiède (entre 30 et 40 degrés). De petites bulles s’échappent alors de votre cuir, ce qui doit être à l’origine de l’expression. Laissez tremper pendant une dizaine de minutes. Vous constaterez que votre cuir brunit. C’est une particularité du tannage végétal.

Etape 5 : Faites sécher votre plastron à l’air libre. Attention à ne pas le placer au soleil, sur un radiateur ou à proximité d’une source de chaleur. Si vous souhaitez donner une forme particulière à l’armure, il faut qu’elle sèche dans cette forme.

Armure qui sèche

Etape 6 : Après le séchage, vous pouvez teindre votre armure à l’aide d’un pinceau, d’une éponge ou d’une boule de tissu. Attention à ne pas vous en mettre sur les doigts, votre peau c’est du cuir ! Si vous vous tachez, rincez immédiatement à l’eau chaude.

Avant-bras teinté

C’est terminé, vous êtes fin prêt pour la bataille !

Armure terminée

 

Ecrit par Nadel

15 Commentaires

  1. Pingback: GN Home-Made, la boite à outils du petit Gniste ! | Geeksleague

  2. Kasskhran

    Salut, ton armure donne un bel effet. J’ai quelques questions tout de même, car je n’ai jamais réalisé d’armures pour GN encore.

    Environ quelle taille doit avoir le morceau de cuir au départ pour y découper toutes les pièces?

    Une fois le cuir bouillis et qu’il a séché, il est encore un peu souple ou il est totalement figé? Dans le cas où il reste figé, comment tu fais pour lui donner la bonne forme?

    Et enfin combien faut-il d’argent environ pour réaliser une telle amure?

    Merci d’avance pour tes réponses.

  3. Grummfy

    Hello,
    pour le cuir bouilli, en fait, c’est la forme qu’il a au moment où il est occupé à sécher qui va lui donner sa forme. Suivant l’épaisseur de départ du cuire cela sera plus ou moins souple en sortie …
    Pour l’argent tu as deux parties : la première étant le matériel de base (maillet, cutter, …) qui va de pas grand choses (10€) à beaucoup (…), perso j’ai acheter un peu plus que du matos de base et c’est très vite monté. Et une deuxième partie qui est le consommable : cuir, rivet, teinture, … la teinture et les rivets c’est quasi le même prix partout par contre le cuire cela peut varier du simple au quintuple voir plus malheureusement la qualité va varié avec ….
    Si tu as besoin de plus d’infos sur le cuir je te conseil d’aller voir la référence qu’est http://www.trollcalibur.com/ .

    Perso, mon cuir assez épais (3 à 3.5 mm voir plus a certain endroits) de très bonne qualité je l’ai payé 96.84€/m² chez http://www.tannerie-radermecker.com/. J’en ai aussi acheté (du plus fin) chez http://www.decocuir.com/ comme Nadel mais la qualité ma vraiment déçu (mauvaise odeur, épaisseur non-régulière, …) mais c’était moins cher. Maintenant je suis peut-être tombé sur un mauvais lot aussi.

  4. Nadel

    Hello,
    Pour réaliser cette armure, j’ai découpé dans une pièce de 1m2. Mais les pièces étaient vraiment collées l’une à l’autre. C’était vraiment juste. Comme le dit Grummfy, la pièce achetée chez decocuir étaient un peu irrégulière. J’ai eu des parties épaisses et d’autres beaucoup moins. J’ai utilisé les parties épaisses pour les pièces importants comme le torse et les moins épaisses pour faire les sangles et les cotés de l’armure. J’ai réalisé l’armure sur une peau de 2 mm. C’est le minimum je pense. Après plus c’est épais, plus ça fera résistant.
    Pour l’ensemble de mes achats : cuir, rivets, perce cuir, boucles de ceinture et teinture, j’ai déboursé une centaine d’euros.

    Lorsque le cuir est bouilli, il reste souple mais pas malléable. C’est à dire qu’il va se déformer si tu le manipule mais il reprendra sa force initiale dés qu’il n’est plus manipulé.

    J’espère que ce compliment d’information pourra t’aider !

    1. Jerome

      Bonjour,

      Quel type de rivets avez vous pris? Dans quel magasin? Faut il un matériel spécial pour les assembler ou un simple marteau suffit?
      Pouvez vous me donner vos références de rivet, svp?
      Quel type d’emporte pièce avez vous utilisé?

      En, vous remerciant,

      1. Nadel

        Bonjour Jérome,
        J’ai utilisé des rivets achetés sur le site de decocuir.com
        http://www.decocuir.com/accessoires-maroquinerie-cuir-rivet-couture.htm
        Un simple marteau suffit, il faut juste prévoir un support sur lequel frapper. Le rivet sera ainsi coincé entre le marteau et le support.
        J’ai utilisé un emporte pièce tout à fait classique avec des tailles différentes que l’on trouve dans tous les magasins de couture.
        Bon travail ! 😉

    1. Nadel

      Salut Jean-Baptiste,

      J’avais réalisé mon patron en carton que j’adaptais directement au fur et à mesure. Malheureusement il n’a pas survécu à mes différents déménagements.

      Je te conseille de pratiquer de la même manière pour obtenir un patron sur mesure.

      Bonne journée !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *