HearthStone : Heroes of Warcraft

HearthStone ? Warcraft ? Blizzard ? Qu’est ce que c’est que tout ça ? Hé bien c’est tout simplement le prochain jeu que devrait sortir la société américaine Blizzard.

3En effet ce « petit » jeu — comparé aux autres blockbusters de la compagnie — sera disponible pour tous d’ici fin 2013. Le jeu sera jouable sur PC, Mac et iPad. Pour ce qui est de l’Androïd il n’y a pas encore d’infos quand à une prochaine disponibilité.

En tous les cas, pour le moment le jeu en est encore qu’à la bêta (bien que de nombreuses clés aient été distribuées par l’éditeur ainsi que par d’autres sites de jeux vidéo bien connus), et cela fait maintenant un petit temps que je parcours les tableaux et vogue entre victoires écrasantes et défaites cuisantes, et j’espère vous donner goût à ce magnifique jeu ma foi, très addictif.

Ce jeu free-to-play, entièrement basé sur les combats de cartes online, a été conçu par une équipe composée seulement de 15 personnes. Une simple partie débute par le choix d’un héros 

5

parmi les neuf classes de base de World of Warcraft original : guerrier, chaman, voleur, paladin, chasseur, druide, démoniste, mage et prêtre. Une fois ce personnage sélectionné il vous suffit de cliquer sur « jouer » et le jeu vous trouvera un adversaire de votre niveau via un système de matchmaking ; vous pourrez bien entendu affronter vos amis réel Battle.Net.

Une fois sur le plateau de jeu, un pile ou face est fait en interne pour savoir qui commence, le gagnant joue donc en premier et le perdant reçoit une carte supplémentaire en compensation ainsi qu’une carte vous donnant un cristal de mana de plus pendant un tour (j’y reviendrai un peu plus tard). Sachez que si vous n’êtes pas satisfait de votre de main de base, vous pouvez les changer afin d’avoir des cartes que vous pouvez poser directement. Cette étape finie, le match commence et les joueurs à tour de rôle posent des serviteurs, lancent des sorts et tentent de faire descendre les points de vie de leur adversaire à 0.

1

Jouer des cartes qui coûte du mana est une chose qui est assez habituelle, mais ici il en est réduit à sa plus simple expression : les joueurs gagnent un point de mana supplémentaire à chaque tour. Une carte avec un coût de 7 ne pourra être jouée qu’au tour 7 (sauf si modification de la réserve de mana). Ce choix est dû au fait que les développeurs ont voulu rendre le jeu accessible au plus grand nombre de joueurs, des explications sur le pour quoi d’un coup impossible sont très bien montrées et le bouton « fin du tour » s’illumine quand vous n’avez plus d actions possibles. On peut reconnaître la touche Blizzardienne de vouloir faciliter la vie d’un grand nombre de joueurs. Bref en quelques tours on comprend comment fonctionne le jeu et on arrive à le maîtriser après quelques parties.

4Les decks de base n’étant bons, mais pas super géniaux si vous souhaitez chercher le combo qui fait mal afin de réduire votre ennemi à néant en quelques coups vous aurez la possibilité de créer vous même votre deck en choisissant un héro et en lui créant vous même votre deck avec les capacités que vous souhaitez. On trouve les classiques « provocations » qui obligent les créatures à d’abord attaquer cette carte, les cartes qui font piocher quand elles arrivent sur en jeu, celles qui dont des bonus d’attaque/de défense à vos autres créatures, etc. Les héros aussi ont leur particularité : ils peuvent être équipé d’une arme et ont leur particularité bien présente dans World of Warcraft : le chaman pose des totems, le chasseur tire des flèches, le prêtre soigne, etc.

Un point que l’on peut généraliser : HearthStone est fidèle à WoW autant visuellement qu’auditivement. C’est un vrai régal.

Les parties sont assez courtes (comptez maximum 15min), mais sont assez stratégiques, des secrets peuvent être joué pour ne se déclencher que lors d’action spécifique, contre une invocation de serviteur, d’attaque sur un héro, etc.

 Mais qui dit free to play, dit également boutique. Et c’est parfois là que le bas blesse où certains jeux proposent des équipements achetables uniquement avec de la vraie monnaie… Or ici ce n’est pas le cas, certes vous pouvez acheter des paquets grâce à de vrais euros, mais vous pourrez aussi en acheter grâce à la monnaie interne du jeu (que vous gagnez en gagnant des matchs par exemple) vous permettra d’acheter les mêmes paquets composés de 5 cartes et qui sont tous fournis d’au moins une rare, épique ou légendaire. Vous mettrez juste un peu plus de temps pour les acheter.

2Si vous tenez absolument à avoir une carte, vous pouvez passer par un système de craft : en désenchantant les cartes vous obtiendrez des poussières, ces poussières vous permettront d’en créer de nouvelles ; bien entendu plus la carte est forte, plus il faudra de poussières, mais l’idée est sympa.

Pour finir, la question est « pourra-t-on affronter les joueurs iPad si on est sur un PC ? » c’est ce que Blizzard aimerait réussir à faire, mais aucune nouvelle n’est encore parvenue, il serait néanmoins dommage de couper une communauté en deux parties. Les développeurs ont bien entendu des plans pour l’avenir du jeu et on peut faire confiance à Blizzard pour mettre à jour régulièrement ce petit bijou de gameplay simple, mais diablement efficace.

 Sur ce j’y retourne, j’ai un adversaire qui a été sélectionné. J’espère vous croiser un jour au détour d’une pioche sur la bêta ou bien une fois que le jeu sera sorti.

On parle également de HeartStone dans le podcast 71 de Geeksleague

 

Ecrit par Meo

Grand amateur de jeux vidéo, que ce soit de RPG, FPS ou STR. Mais le jeu auquel je joue le plus est certainement World of Warcraft, avec 6 ans à mon actif. Pour Geeksleague, j'essaierai de donner le plus fréquemment des news sur les prochaines sorties de Blizzard ainsi que quelques test de jeux. Twitter : @NotMeo

5 Commentaires

  1. Do

    Salut tout le monde! Je voulais juste signaler que cet article est juste top et le plus complet que j’ai eu l’occasion de lire à propos de ce jeu. En effet Meo parvient à nous décrire précisément les mécanismes et autres modes du jeu ce qui a été quelque peu négligé dans d’autres articles. Bon travail !
    Reste plus qu’à avoir une clé pour enfin pouvoir tester la bête !

    Salut les amis!

  2. Pingback: 3 cartes à crafter pour bien débuter HearthStone | Geeksleague

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *