[Indie Game] Warning Forever

[Indie Game] Warning Forever

Warning Forever est un shoot’em’up indie déveloper par Hizoka T Ohkubo en 2001. Petite précision pour les plus jeunes, les shoot’em’up n’étant plus énormément présent sur nos machines modernes (et c’est bien dommage). Un shoot’em’up c’est un jeu où vous incarnez traditionnellement un vaisseau (ou autres machines volantes) plus ou moins armé et l’écran scroll (horizontal ou vertical) et des tonnes d’ennemis en tout genre vous attaquent, a vous des les détruire sans vous faire toucher par leurs projectiles.

Bien que le genre se soit clairement retranché dans un marché de niches, il a fait les beaux jours de l’époque 16 bits (entre autres), ainsi des noms tels que Gradius, R Type, Aleste, Axeley ou encore le mythique Radiant Silvergun peuvent vous dires quelque chose.

Mais revenons en à notre mouton, Warning Forever, n’est pas uniquement un Xe jeu du genre, reprenant toutes les recettes maintes fois utilisées, il innove sur plusieurs points, et pas des moindres, le parti prix est risqué, mais fonctionne très bien, pour peu qu’on s’y intéresse un peu.

Vous aimez les boss ? Vous savez ces ennemis un peu (ou beaucoup) plus gros que les ennemis traditionnels, qui sont par conséquent plus forts, plus résistants et plus énervants encore. Et bien dans Warning Forever, il n’y que ça, des boss. Généré de manière procédurale selon la manière dont vous jouer, chaque boss est construit de la même manière, un coeur principale sur lequel viennent se greffer différentes parties et armes (aux nombres de 6) afin de le protéger. Vous vous en doutez, le seul moyen de mettre fin aux jours du

boss, c’est de détruire son coeur, et par conséquent toute la ferraille qui traîne autour. Ainsi à chaque nouveau level, il y a encore plus d’éléments qui viennent se greffer, plus d’armes, et petit à petit le tout deviens infernal.

Second point important, vous, alors que vous devrez éviter une pléthore de projectiles plus mortels que jamais, votre petit vaisseau lui ne posséderas qu’un unique blaster à répétitions. Mais pas n’importe quelle blaster, puisque vous pourrez contrôler la direction dans laquelle il tire, et sa zone de propagations (sur un point précis ou plus disperser). Ainsi, le jeu ne scroll pas, vous restez toujours sur le même écran, le boss plus ou moins au dessus, et déplacer vous partout atour afin de l’attaquer sous différents angles à l’aide de votre arme multidirectionnelle.

Dernier point, l’absence de système de vie. En effet, ici tout se joue au chronomètre, vous avez 180 secondes de départ, une fois arriver à 0… GAMEOVER. Tuer le boss vous en rajoute 30, perdre votre vaisseau en retire 20.

Simple, nerveux, innovant, mais aussi rageant. Warning Forever c’est du fastgame ultra dynamique, ça se joue par petit shoot, et même si vous n’êtes pas friand du genre, essayez le, j’ai connus des fans qui n’avait jamais testé un shoot’em’up de leur vie.

Comme d’habitude c’est gratuit, mais uniquement sur pc et ça se download ici.

Ecrit par Arnaux

2 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *