Mark of the ninja, le test

Mark of the ninja, le test

Vous rêvez de vous fondre dans les ombres, vous faufilez derrière vos ennemis pour les tuer sans qu’ils s’aperçoivent de votre présence ou bien votre truc c’est la furtivité et ne pas vous faire repérer le long de votre parcours dans des niveaux ?

Et bien Mark of the Ninja est fait pour vous car vous pourrez incarnez un véritable ninja, héro mystérieux doté de grandes capacités.

Développé par Klei Entertainment, a qui l’ont doit les Shank, la patte graphique du jeu nous replonge directement dans leur univers : un graphisme 2D léché et superbe. Et si Shank était du style « on fonce dans le tas, bourrinage au max », Mark of the Ninja est tout le contraire car il faudra vous fondre dans les ombres et parcourir les niveaux discrètement. Vous l’aurez compris, le jeu est bien plus basé sur l’infiltration que sur l’action.

Mark_of_the_Ninja_02

Vous incarnez un jeune ninja ayant reçut de son maître un tatouage décuplant ses capacités. L’histoire débute par l’attaque de votre quartier général par l’armée, vous n’aurez plus qu’un seul but : trouver et tuer celui qui a organisé l’assaut. Le scénario n’est pas bien complexe en effet mais tout l’attrait du jeu est son ambiance et son gameplay.

Vous pourrez vous accrochez aux plafonds, escalader des murs, utiliser un grappin mais également tuer vos ennemis à coups de sabre. Mais attention, le héro n’étant pas très résistant aux balles il faudra jouer de finesse pour les atteindre : détruire des lumières, utiliser des leurres ou des mines mortelles le tout en ne laissant presque pas de traces derrière vous afin de ne pas semer l’alerte parmi les gardes (pensez donc à cacher les corps et au bruit que vous pourriez faire).

Mark_of_the_Ninja_04

Mais le fait d’être détecté ne veut pas dire que la partie s’arrête, vous pourrez toujours vous enfuir rapidement par quelques conduits, soupiraux et autre escalades de mur suivies de planques dans des recoins pour vous faire oublier.

Un aspect du jeu fort mis en avant est l’aspect de scoring aussi, il y a une multitude de manière de finir les objectifs mais seuls les joueurs les plus hardcore et les plus mordus arriveront à passer les niveaux sans se faire repérer ni tuer personne. Ce n’est certes pas la manière la plus simple d’aborder ce jeu, mais quand on est un ninja on aime être discret.

Enfin chaque niveau possède de nombreux objectif secondaires et d’objets à collecter ce qui augmente la re-jouabilité de chaque stage.

Le seul bémol que je mettrai au jeu ce sont les décors qui sont fort fort foncés et après des sessions de 3 heures dessus j’avais du mal à discerner les détails des niveaux et de résolutions d’énigmes.

Fini en un peu moins de 10h en prenant mon temps et en explorant les niveaux au mieux, je le recommande vivement.

Pour plus d’infos : www.markoftheninja.com

Ecrit par Meo

Grand amateur de jeux vidéo, que ce soit de RPG, FPS ou STR. Mais le jeu auquel je joue le plus est certainement World of Warcraft, avec 6 ans à mon actif. Pour Geeksleague, j'essaierai de donner le plus fréquemment des news sur les prochaines sorties de Blizzard ainsi que quelques test de jeux. Twitter : @NotMeo

3 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *