Moshi Moshi, Non mais moshi moshi quoi ! Nintendo veut taxer l’usage de ses jeux

Moshi Moshi, Non mais moshi moshi quoi ! Nintendo veut taxer l’usage de ses jeux

C’est un phénomène que l’on connaît déjà dans le monde des fans, la gestion périlleuse des droits d’auteurs, dont je vais vous parler aujourd’hui. En effet, quant il apprécie une œuvre, quelle que soit sa forme originelle, le fan aime se l’approprier à sa manière. La trilogie des films Star Wars a été la première à tirer pleinement parti de cela et lancer le marché du merchandising de licence sans lequel, aujourd’hui, on ne peut plus envisager un film.

Nintendo strikes back

Avec la démocratisation de l’informatique et du montage vidéo, de nouveaux genres d’appropriation sont apparus. Les fans ne se contentant plus d’écrire des suites ou simplement de réécrire l’histoire, ils vont plus loin avec ce que l’on nomme communément les « fans films« . L’avènement des réseaux sociaux et de YouTube en particulier ont encore donné un coup de projecteur à cet univers qui est toujours resté dans un flou juridique et où chaque propriétaire de licence gère au coup par coup.

Avec le déclin des chiffres d’affaires, certaines industries ont eu des réponses assez violentes surtout lorsqu’elles ont vu qu’un nouveau type de « business model » était possible sur Internet. L’univers de la musique à été l’un des premiers à se faire remarquer. Souvenez-vous de cette demande en mariage au moyen d’un lip-dub d’une chanson de Bruno Mars.

Isaac’s lip-dub proposal

 

En quelques jours cette vidéo a enregistré des centaines de milliers de vues et est devenue une actualité du web à travers le monde. Dans les heures qui ont suivi, Isaac Lamb a reçu un mot de Youtube qui lui indiquait que cette vidéo ne pouvait plus être diffusée au motif qu’elle violait les droits d’auteur de l’industrie musicale. Maison d’édition qui a reculé au vu de l’énorme effet Streisand et la mauvaise publicité qui s’en est suivi. Mais une fois encore, la gestion au coup par coup est restée la règle.

 

Aujourd’hui ce phénomène arrive sur les vidéos de jeux vidéo.

En effet si Microsoft a modifié discrètement ses règles « EULA » depuis Octobre 2012 pour interdire l’utilisation avec génération de revenus, c’est par l’action de Nintendo que l’affaire éclate vraiment au grand jour.

Zack Scott prévisualitsation de son post sur Facebook

Zack Scott qui gère une chaîne YouTube de vidéos a été mis en demeure par Nintendo et informé par YouTube que :

Nintendo a signé un accord de partenariat avec Youtube et que l’usage de ses produits entraînerait la présence de publicités dont les revenus seront reversés à Nintendo et non plus au créateur des vidéos.

« As part of our on-going push to ensure Nintendo content is shared across social media channels in an appropriate and safe way, we became a YouTube partner and as such in February 2013 we registered our copyright content in the YouTube database, » « For most fan videos this will not result in any changes, however, for those videos featuring Nintendo-owned content, such as images or audio of a certain length, adverts will now appear at the beginning, next to or at the end of the clips. We continually want our fans to enjoy sharing Nintendo content on YouTube, and that is why, unlike other entertainment companies, we have chosen not to block people using our intellectual property. »

Et en Français :

«Dans le cadre de nos efforts en cours pour s’assurer que les contenus de Nintendo soit partagées sur les médias sociaux de manière appropriée et sûre, nous sommes devenus un partenaire de YouTube et en tant que tel en Février 2013, nous avons enregistré nos contenus dans la base des droits d’auteurs de YouTube,  » « Pour la plupart des vidéos de fans cela n’entraînera pas de changements, toutefois, pour les vidéos contenant nos produits Nintendo, images ou sons au-delà d’une certaine durée, des annonces apparaissent désormais au début, à côté ou à la fin des clips. Nous voulons continuellement que nos fans puissent profiter des contenus Nintendo en partage sur YouTube, et c’est pourquoi, contrairement à d’autres sociétés de divertissement, nous avons choisi de ne pas bloquer les personnes utilisant nos propriétés intellectuelles « .

 

Encore une fois, ces politiques ayant toujours été gérées au coup par coup rien n’est définitif. Les blogs américains commencent à faire du bruit et demain, Nintendo changera peut-être de stratégie.

La seule chose qui me semble vraiment intéressante pour nous c’est qu’elle laisse entrevoir une stratégie vraiment différente pour les futures consoles Next Gen. Là où Sony n’avait guère convaincu par le côté ultra social de la future PS4, la réaction de Microsoft et celle de Nintendo me font penser que finalement, ils avaient eu raison et que ce seront peut-être leurs « fans  » qui seront leurs meilleurs commerciaux.

Ecrit par redsensei

Social, Média, SEO & Tech sont mes passions. Hardcore PC gamer est ma vie.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *