Of Orcs And Men

Of Orcs And Men

Quand un orc et un gobelin deviennent les héros d’un jeu.

Pourquoi faut-il toujours que ça soit les humains qui soient bons, loyaux ainsi que courageux et les orcs soient considérés comme des bêtes assoiffées de sang ?

Avec Of Orcs and Men, Cyanide et Spiders (le premier s’occupant de la partie graphique, le deuxième la partie technique) prend à contre-pied cette idée reçue et place en antihéros une association entre un orc et un gobelin.

Histoire

Vaincus lors d’une guerre destructrice contre les humains, les orcs et les gobelins se retrouvent coincés derrière un mur énorme ou traqués par les forces de l’empire humain jusque dans leurs derniers retranchements.

Les orcs sont asservis et se retrouvent aux travaux forcés pour renforcer le mur tandis que les gobelins sont tout simplement passés au fil de l’épée et leur dépouille brûlée.

Insurgé contre ce que son peuple subit, Arkaïl, soldat d’élite de la légion orc des Bloodjaws, décide de prendre les armes et d’aller tabasser quelques humains afin de leur faire comprendre son point de vue. Il sera rapidement rejoint par Styx, un allié gobelin qui est trois fois moins imposant que son comparse.

Le jeu

Of Orcs and Men sera découpé en cinq chapitres et mettra en évidence la complémentarité (un peu comme dans Army of Two) des deux compères.

Arkaïl qui est presque en tout point comparable à Hulk fera plutôt parler ses muscles tandis que Styx usera de son cerveau et de ses talents d’assassin pour se la jouer sur le plan de la discrétion pour ce qui est de l’élimination de cible ou pour se faufiler entre les gardes et déjouer leurs défenses.

Si l’un est discret, l’autre ne l’est absolument pas, car après avoir donné ou encaissé trop de coups Arkaïl rentre en mode berserk et tape sur tout ce qu’il bouge sans se soucier si c’est un allié ou un ennemi. On devra donc jauger cette rage avec un brin de subtilité… ou pas.

Je parlais de complémentarité, les combinaisons s’annoncent nombreuses (par exemple le lancer de gobelin). Une base de vingt heures de jeu est annoncée pour boucler la trame principale, mais sachez que ce RPG (hé oui, ce n’est pas annoncé comme un Beat’ em all) sera pourvu d’un grand nombre de quêtes secondaires ainsi que de choix à faire prendre l’histoire (cependant ceux-ci n’auront aucune conséquence sur la fin de l’histoire).

Sachant qu’Arkaïl est très vite impatience tandis que Styx préfère la ruse et la parole, les possibilités de résolutions de conflits seront diverses et variées. A priori ça serait un dilemme qui reviendrait souvent dans l’histoire et qui permettrait de renforcer notre immersion dans le jeu.

Annoncé pour Octobre 2012, sur Pc, Xbox, Ps3, il me tarde déjà d’aller taper sur les pauvres humains sans trop de défense.

 

Ecrit par Meo

Grand amateur de jeux vidéo, que ce soit de RPG, FPS ou STR. Mais le jeu auquel je joue le plus est certainement World of Warcraft, avec 6 ans à mon actif. Pour Geeksleague, j'essaierai de donner le plus fréquemment des news sur les prochaines sorties de Blizzard ainsi que quelques test de jeux. Twitter : @NotMeo

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *