Skyhill, le point’n click de la survie

Skyhill, le point’n click de la survie

Les zombies, on a déjà vu. Le post apo également, des infestés envahissant un immeuble suite à une attaque bactériologique c’est assez monnaie courante. Du coup pour sortir de l’ordinaire et se démarquer, il faut innover et c’est ce qu’à tenter le studio Mandragora, édité par Daedalic (merci à eux pour la clé de test) avec ce jeu de Point’n click – Rogue Like – RPG où la survie sera de mise.

skyhill_titre

L’histoire, l’immeuble

Ce jeu commence alors que la troisième guerre mondiale (et nucléaire) bat son plein, notre héro se rend donc -tout naturellement- dans l’hôtel Skyhill afin de mener à bien quelques affaires. Cependant, pendant son séjour une bombe éclate sur la ville, répandant le poison transformant de paisibles humains en bêtes féroce.

Fort heureusement (ou pas), on est dans la chambre la plus sécurisée de tout l’immeuble, située au 100ème étage. Du coup, on reste calfeutré à l’abri de toutes bêtes, mais la faim se fait rapidement sentir et on décide de sortir pour trouver de la nourriture et accessoirement rejoindre le rez-de-chaussée pour sortir de cette immeuble de malheur.

Skyhill_histoire

Pour parvenir à ce but, il ne faudra pas faire que prendre l’escalier principal, car à chaque pièce découverte, notre héro a de plus en plus faim. Il faudra donc explorer de fond en comble l’immeuble entier … mais gare aux mauvaises rencontres !

De plus l’exploration est obligatoire, car dans chaque pièce vous pourrez trouver soit de la nourriture, soit des armes, soit de quoi concevoir des armes plus puissantes (mais également des objets permettant de faire avancer l’histoire et de comprendre qui est le héro ainsi que son passé).

La mise en scène de certaines pièces et de certaines rencontrent avec de vrais humains (oui oui) sont vraiment bien faites et apportent une pointe de fraîcheur au jeu.

La fouille, le début de toute chose

Qui dit Rogue Like dit souvent choix de compétences en début de partie, vous pourrez choisir entre une passive et une active qui vous donneront un bonus mais également un malus lors de votre descente (par exemple : vous rencontrez moins de monstres, mais vous prendrez plus de dégâts).

Qui dit RPG dit aussi point de compétences à répartir à chaque montée de niveau (expérience que l’on gagne à chaque fois que l’on tue des monstres). Ces compétences (Force/Dextérité/Précision/Vitesse) sont importantes dans leur répartition car elles vous permettront d’utiliser des armes spécifiques, faire plus de dégâts, attaquer plus souvent, de rater moins vos coups, etc.

Skyhill_fouille

Au début de la partie, vous disposerez de 100 points de faim et de 100 points de vie, et ces points diminuent rapidement … Une fois votre barre de faim à 0, c’est votre vie qui descendra à chaque pièce visitée. Vous devrez donc fouiller un maximum de pièce dans le but d’une chose : chopper un maximum de matériel pour crafter de la nourriture plus efficace, créer des armes plus puissantes ou des soins améliorés.

Le Gameplay, simple mais efficace

Il ne vous faudra vous armer que de votre souris pour cette aventure, un simple clic gauche permet toutes les actions, ce qui rend le jeu directement accessible et facile à prendre en main.

Pour les combats, vous avez soit la possibilité de le faire de manière automatique (il suffit de cliquer sur l’adversaire) ou alors de manière plus « pro » (un peu à la Fallout 3) où vous pouvez choisir la zone que vous souhaitez attaquer, avec un certain degré de réussite. Mais les points sensibles étant plus difficiles à toucher, ils occasionnent plus de dégâts à la créature… à vous de voir. (pour ma part j’ai largement préféré le côté automatique… ratant presque systématiquement mes attaques à la tête, ce qui entraînait la mort de mon personnage et donc la fin de mon aventure… Frustrant au 10ème étage).

skyhill_combat

Côté graphisme, la simplicité reste de mise. On est dans un décor entièrement fait en 2D minimalise pas moche du tout, même si certaines pièces reviennent et que l’immeuble manque un peu de variété dans sa décoration, le jeu n’en reste pas moins fortement agréable.

Conclusion

Même si je ne suis pas un fan des Rogue Like où recommencer un jeu peut me plomber mon envie d’y jouer j’ai pris du plaisir à y jouer. Le challenge est bien présent (même en mode facile, il n’est pas aisé de sortir de l’immeuble ! ), l’histoire est bien racontée via des journaux ou des cassettes audios. Un petit jeu auquel je donne 3 zombies et demi sur 5, disponible pour la somme de 15€ sur Steam que je recommanderai quand même aux amateurs du Rogue Like.

Skyhill_conclusion

Ecrit par Meo

Grand amateur de jeux vidéo, que ce soit de RPG, FPS ou STR. Mais le jeu auquel je joue le plus est certainement World of Warcraft, avec 6 ans à mon actif. Pour Geeksleague, j'essaierai de donner le plus fréquemment des news sur les prochaines sorties de Blizzard ainsi que quelques test de jeux. Twitter : @NotMeo

1 Commentaire

  1. Éric

    Voilà un jeu qui vaut le coup d’être testée. Merci de nous avoir fourni tous les détails sur son processus, car on a l’habitude de délaisser vite ce type de jeux lorsqu’on trouve certaines missions trop compliquées.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *