Steam on Mac.

Steam on Mac.

L’évènement majeur de la semaine dans le petit (ou très gros au choix) monde des gamers, concerne Apple, et plus précisément les Macs, et ça a le mérite d’être assez rare pour qu’on en parle un peu. Vous en avez certainement entendu parler, Steam (la plateforme de jeux de Valve) est disponible gratuitement sur Mac OS X depuis mercredi 12 mai !

Steam ?

Si vous avez hiberné durant les 7 dernières années un petit rappel s’impose. Steam c’est une plateforme de distribution de contenus en lignes développés et mis en place par Valve (à l’origine de la série Half Life, Counter Strike, Day of defeat, etc.). Mis en place en 2003 pour remplacer les serveurs Won des jeux estampier Valve, mais aussi à terme fournir aux utilisateurs la possibilité d’acheter des jeux directement via le net, etc. C’était un peu un précurseur des supports dématérialisés (adieu les cd & DVD) et les débuts ont été difficile et très fortement bauger. Il faut néanmoins admettre, que depuis quelque année, Steam s’est imposé sur le marcher du jeu vidéo comme première (et unique presque) plateforme de diffusion de contenus en ligne. Plusieurs éditeurs se sont joints à l’aventure, et un très gros nombre de jeux sont maintenant disponibles. Mais dans tout ça Mac était encore une fois oublié.

Mac is only for work (and Porn).

Il faut l’avouer, les Macintosh n’ont jamais été très orientés jeux, et mis à part quelque portage, en règle générale si vous étiez gamers et que votre seule machine était estampier Apple, vous pleuriez. Mais c’est chose résolue à présent, puisque Steam débarque enfin sur Mac.

Tous les jeux ne sont pas disponibles, seulement (terme très relatif) 64 jeux sont à l’heure actuelle disponible. Et certaine dès grosses pointures du support (Cod, Cs, Hl, etc.) ne sont pas encore accessible, mais rassuré vous ça ne saurais tarder, et en principe tous les jeux “sources” devraient être disponible. J’espère sincèrement qu’ils ne vont pas oublier les fossiles de mon genre qui joue encore à Dod 1.3 ou Cs 1.6 et que toutes ces vieilleries seront elles aussi adaptées.

Tour d’horizon.

L’interface est semblable à la version Windows, le travail graphique est un peu différent, et on retrouve deux trois petit effet typique à Mac OS. Vous avez droit au traditionnel Store (pour acheter et télécharger des démos/vidéos), Librairy avec vos jeux, News pour recevoir les dernières infos, promos et autre information, et enfin Communauty, qui vous permettra de communiquer avec vos amis, de vous inscrire sur des groupes de jeux, etc. La quasi-totalité des fonctionnalités Windows sont disponible.

Techniquement, je n’ai pas fait de test poussé, mais ça semble très réussi, et Valve a visiblement fait du bon travail, j’ai testé Portal, sur mon MacBook (2,13 GHz x2 & 4go de ram) et c’était très fluide, la carte 3d pèche un petit peu sur les graphiques et je ne pense pas que le moteur de source soit totalement exploité, mais ça reste tout à fait correcte.

Il est évident, que si vous possédez déjà un compte avec des jeux dessus, vous aurez accès à votre compte, mais seulement actuellement disponible.

Petit cadeau d’entrée, Valve offre gratuitement Portal jusqu’au 25 mai, alors n’hésitez pas. (L’offre est aussi valable sur Windows).

Ça se trouve ici

Ecrit par Arnaux

4 Commentaires

  1. Arnaux

    Pas si étonnant que sa, étant donner que MacOs est basé sur un noyau Unix, j’imagine que le portage vers Linux est grandement simplifié. C’est d’ailleurs vachement intéressant pour l’avenir, avec l’arrivé des distributions user friendly de LInux (Ubuntu pour ne cité qu’elle), le faite de devenir aussi un plateforme de jeux performant pourrait à terme changer la donne du marcher des Os, bon évidement sa ne va pas envoyer Windows au oubliette, mais sa pourrait faire baisser un peu leur part de marché.

    Pour la xbox, par contre j’y crois pas trop, quelque chose me dit que jamais Microsoft ne voudra une concurrence à son service de vente en ligne, c’est un peu comme si apple autorisait un autre marché que l’apple store sur Iphone & Ipad.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *