[Test de jeu vidéo] The Swapper

[Test de jeu vidéo] The Swapper

The Swapper est un jeu édité et développé par Facepalm Games et est un jeu de plateforme/réflexion.

TheSwapper01On commence le jeu sans trop savoir qui l’on est ni d’où l’on vient, on voit un ciel étoilé avec une plante et une capsule de sauvetage qui se détache du fond et fonce vers la planète. Une fois sur celle-ci on se retrouve à explorer une terre hostile, aride et sans oxygène pour découvrir l’entrée d’une station spatiale.

Notre héro peine à se déplacer dans sa combinaison, mais directement on trouve l’objet qui fait tout l’attrait du jeu : le Cloneur.

On peut créer jusqu’à 4 clones de soi-même en visant et tirant à l’endroit voulu. Ces répliques font exactement les mêmes gestes que le personnage que l’on dirige et l’on peut « swapper » (passer) d’un clone à l’autre à l’infini. À chaque début et fin de pièce se trouvent des portails qui font disparaître les répliques afin que l’on puisse en créer de nouvelles sans problème.

Est-on un humain parce qu’on a un corps ou parce que l’on a un esprit ?

TheSwapper02

Tout le jeu est basé sur l’exploration complète de la station et sur la résolution des très nombreux puzzles présents dans presque chaque pièce. Si au début ils sont assez faciles, ils deviennent de plus en plus corsés sur la fin pour devenir de véritables prises de têtes dans les derniers. Des éléments viennent s’ajouter au fur et à mesure de l’aventure comme des lumières qui empêche soit de créer un clone dans la zone, soit de swapper dedans, soit qui empêche de faire les deux actions ; des interrupteurs qu’il faudra activer et rester dessus, des inverseurs de gravité, etc. Le gameplay est certes simple, mais il est vraiment bon de par la complexité des énigmes où il vous faudra parfois un grand sens logique pour les réussir.

Sur la question des graphismes, rien à dire ! le jeu est un scrolling horizontal 2D et les décors sont juste fabuleux et extrêmement beau. Pareil pour la bande-son qui est basée sur le « silence » (forcément on est dans l’espace) et le moindre son ou musique est discret est passe super bien.

TheSwapper05

Le seul point noir du jeu est la rejouabilité qui est inexistante, car l’histoire de déroulera toujours de la même manière et les énigmes seront toujours les mêmes.

Finissable en 6h, si vous aimez les jeux de réflexion vous devez vous le procurez (disponible pour 14€ sur Steam) c’est -pour moi- un must have.

Ecrit par Wally

Créateur et animateur du podcast Geeksleague. Passionné de jeux de rôles, jeux vidéo, graphisme, robotique et de podcast, Je souhaite partager mes expériences et les dernières actualités geek avec vous. Twitter : @notwally

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *