Les colons de Catane

Les colons de Catane

On continue la série des jeux de société intéressant, je vais vous présenter ici un « classique du jeux de société qui a fait décrouvrir le jeux de société allemand ( les allemands sont des grand concepteur de jeux de société…). Aujourd’hui les colons de Catane.

Les Colons de Catane (en allemand : Die Siedler von Catan) est un jeu de société de Klaus Teuber, édité en France en 1995 par Jeux Descartes, repris en 2002 par Tilsit, puis en 2006 par la société québécoise Filosofia.

Il s’agit du jeu qui depuis cette date a le plus contribué à faire connaître les jeux « à l’allemande » dans le reste du monde. Il a été traduit de sa version originale allemande vers l’anglais, danois,espagnol, français, grec, hongrois, italien, japonais, néerlandais, norvégien, portugais, russe, slovène, suédois et tchèque.

Le jeux est à la fois très simple (les règles se comprennent facilement en 20 min) et stratégique ( bien placer ses routes, bloquer les autres, construire au bon endroit) , une partie dur environ 90 minutes.

Les règles en bref (ctrl+v)

On peut trouver les règles complète du jeu sur les sites ludiques de références.

L’aire de jeu est créée de façon aléatoire, puis les joueurs y placent à tour de rôle deux colonies et deux routes. Ensuite, chaque tour se décompose en trois phases :

  1. Production : le joueur dont c’est le tour lance deux dés. Les hexagones portant le nombre indiqué par les dés produisent tous la matière première correspondant au dessin sur celui-ci. Tous les joueurs ayant une ville ou une colonie placée à un sommet de ces hexagones reçoivent ces matières premières. Si les dés indiquent sept (le nombre statistiquement le plus probable), personne ne reçoit de ressources, et le pion brigand est déplacé vers une autre case. Tant qu’il s’y trouve, cette case ne produit pas de matières premières.
  2. Commerce : le joueur dont c’est le tour peut ensuite faire des échanges de matières premières avec les autres. Cette phase est le cœur du jeu. Il arrive qu’après quelque jets de dés précis, une matière première ait subi une forte dévaluation, ou au contraire une importante hausse de cours. Les échanges sont alors très animés.
  3. Construction : le joueur peut enfin dépenser ses ressources pour construire des routes et fonder des colonies ou des villes, afin d’étendre son influence et d’augmenter ses chances de gagner des matières premières. Il peut également acheter des cartes qu’il pourra ensuite jouer quand il le désirera pour se rapprocher de la victoire.

Chaque colonie vaut un point de victoire (PV). Une ville en vaut deux, construire la route la plus longue (de longueur minimale 5 jetons route) en vaut également deux, et posséder l’armée la plus puissante (constituée au minimum de trois cartes chevalier) permet aussi de gagner deux points. Le premier joueur qui totalise dix points de victoire gagne la partie.

Le seul gros problème des colons de Catanes c’est la chance … Dans ce jeux de gestion la chance déterminera votre victoire. Car vos ressources dépende des jets de dés du début de tour. C’est quand même un très très bon jeux que je conseille à tous pour passer une bonne soirée jeux de société ! Attention le jeu se joue entre 3 et 4 joueurs ( il faut être 4 pour savouré le jeux complètement).

Et si vous êtes déjà un fan des colon de catane avez vous déjà essayé les 2 extensions  ?  Navigation et Ville et chevalier .

Comptez 40 € le jeux

ps: achetez la version d’origine allemande car les jeton sont en bois plus beau et plus agréable.

Ecrit par Wally

Créateur et animateur du podcast Geeksleague. Passionné de jeux de rôles, jeux vidéo, graphisme, robotique et de podcast, Je souhaite partager mes expériences et les dernières actualités geek avec vous. Twitter : @notwally

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *