Megawatts, un jeu électrisant

Megawatts, un jeu électrisant

Mégawatts est un jeu de gestion d’argent super bien pensé. L’objectif est d’alimenter le plus de villes possibles en électricité tout en se constituant un réseau le plus important. Si vous aimez Goa, Puerto Rico, courez vous procurer Megawatts, la qualité est la même.

Mégawatts n’est pas un jeu aussi complexe qu’il n’y paraît au premier abord. L’originalité de ses mécanismes, la fluidité des tours, le matériel luxueux et la possibilité de jouer à 6 sont des atouts qui ne laissent pas indifférents.

funkenschlag_neu_spiel1Evidemment, on peu ou pas adhérer au thème alimenter des villes en électricité en brulant du charbon ou en construisant des centrales électriques est sans doute moins fun que de conquérir le monde ou de construire une cathédrale mais c’est aussi ça qui fait son originalité.

Les parties sont relativement longues mais jamais ennuyantes. Il faut surveiller le jeu de ses concurrents et programmer ses coups à l’avance. La tension monte progressivement quand les réseaux se développent et que la place vient à manquer. On sent qu’il y a comme de l’électricité dans l’air…Un jeu de placement donc mais aussi et surtout de gestion.
On est tiraillé au moment des enchères entre acheter de suite ou attendre le bon moment. Et comme « Choisir c’est renoncer » on hésite toujours… Il faut à la fois regarder ses intérêts tout en gardant un œil sur les choix tactiques des adversaires ce qui ne laisse pas de place aux temps morts. Il faut surtout bien gérer sa fortune et tenir compte de l’évolution des prix des combustibles. Compter en permanence son argent fait un peu épicier… A moins de miser sur les éoliennes mais ça ne marche pas à tous les coups. Vouloir préserver la planète n’est pas forcement payant dans ce jeu. L’astucieux principe qui consiste à avantager les derniers au score permet de rééquilibrer constamment la partie. Ce jeu possède une dimension stratégique et tactique très intéressante.

Les points positifs :

  • beaucoup de mécaniques très bien imbriquées les unes par rapport aux autres
  • la phase d’enchères pour l’acquisition des centrales est ingénieuse
  • les différentes ressources et l’évolution des prix sont un élément très réussi
  • les implantations en ville avec possibilité de « cohabitation » sont une belle trouvaille augmentant la pression
  • la phase de revenus est simple et logique mais donne toute leur valeur aux ressources
  • la détermination du tour suivant permet aux joueurs devancés de rester en course

Les points négatifs :

  • le plateau et le matériel sont aussi sexys qu’une centrale électrique (voilà un jeu à thème)
  • on joue selon les phases dans le sens du tour ou dans le sens inverse, un peu brouillon et déstabilisant même si j’en comprends la raison

funkenschlag_2_gd

L’avis de Geeksleague

Mégawatts est un bon jeu, même un excellent jeu ! La concurrence nous menace pour l’achat des centrales, des ressources, du placement du réseau, les prix évoluent en fonction de la demande. Le seul point négatif sur le graphisme des plateaux fort chargé et le sens du jeu un peu perturbant au début.

Un petit défaut, les parties peuvent être longues, 120 minutes à 2 joueurs et 180 minutes à 4,5 ou 6 joueurs. Le jeu est très prenant et ce, quelque soit le nombre de joueurs.

C’est le 2 ème jeu du même auteur, Friedemann Friese,  dont on parle sur Geeksleague voir  Finstere Flure, fuyez à gauche les amis, moi je file à droite …

 

Le jeu est inclus avec la carte de la France et du Quebec mais des extensions (d’autres pays) sont achetable (chaque pays à ces règles spéciales)

  •  2 à 6 joueurs
  • 120 à 180 minutes
  • 12 ans +
  • prix entre 45€ et 55 €
Ecrit par Wally

Créateur et animateur du podcast Geeksleague. Passionné de jeux de rôles, jeux vidéo, graphisme, robotique et de podcast, Je souhaite partager mes expériences et les dernières actualités geek avec vous. Twitter : @notwally

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *