Battlestar Galactica, le jeu de société semi-coopératif

Battlestar Galactica, le jeu de société semi-coopératif

Présentation générale.

23-07-2010_battlestar-galacticaGros scoop, ce jeu de société est un produit dérivé de la série de science-fiction Battlestar galactica.
Je vais donc débuter ce sujet par une brève présentation de la série afin de permettre à ceux qui, comme moi, ne la connaissait pas de mieux s’imprégner du background.

Au niveau de la production, c’est une série qui se décline en 73 épisodes répartis sur 4 saisons. Une  une série de 10 webisodes  intitulée   » battlestar galactica the résistance » servait de lien entre la deuxième et la troisième saison.  Signalons également  » les flashbacks de razor » des cours épisodes télévisés de deux minutes environ qui servait de prélude à un téléfilm : « Razor ».  Cette série s’inspire très largement de la série débutée en 1978  » Galactica ».

La diffusion a débuté sur Sky One le 18 octobre 2004 et s’est achevée le 20 mars 2009 sur Sci Fi1. Cette série a remporté de très, très, très nombreuses récompenses et a été nominée moult fois. Ce qui laisse présager de la qualité de la série ( moi, perso, je vais me laisser tenter). Mais si c’était si bien, pourquoi avoir stopper la série?  En fait, une suite intitulée « Caprica » qui vise un public plus large et dont le succès est mitigé, place l’action avant la première guerre contre les Cylons.

battlestargalactica

Certains d’entre vous se disent surement » mais de quoi il parle avec sa première guerre des Cylons ?

Les Cylons, robots humanoïdes créés par les humains et dont ils sont devenus les ennemis jurés, ont complètement disparu de l’univers connu depuis la signature d’une trêve une quarantaine d’années plus tôt (La fameuse première guerre des Cylons). Durant ce répit, les humains ont reconstruit leurs mondes (les Douze Colonies), créant de nouveaux vaisseaux et vivant désormais dans une certaine insouciance du passé. Le vieux battlestar Galactica, qui a rendu de fiers services lors de la première guerre contre les Cylons, est sur le point d’être démilitarisé et transformé en musée.

C’est le moment que choisissent les  pour réapparaître, dotés de nouvelles technologies qui leur permettent de ravager à nouveau les douze colonies humaines. Protégé des virus informatiques ennemis par son obsolescence, seul l’antique Galactica parvient à résister à l’attaque et devient ainsi l’unique escorte militaire d’une flotte spatiale hétéroclite regroupant les derniers survivants de l’humanité. Afin de se donner un nouvel espoir, la flotte de réfugiés part alors en quête d’une mythique treizième colonie qui porterait le nom de « Terre » tandis que les Cylons se lancent à leur poursuite, déterminés à les exterminer.

cylon_evolution

Maintenant que vous connaissez mieux l’univers de la série,  je peux vous  expliquer l’intérêt principal de ce jeu de plateau. Battlestar galactica est un jeux semi-coopératif. Coopératif car tous les joueurs humains doivent  s’assurer du succès de la mission du galactica mais des Cylons sont secrètement infiltrés dans les rangs humains et vont tout faire pour les mener  à leur perte.
Bien entendu, comme l’identité des Cylons est secrète, l’esprit de suspicion voire la paranoïa va largement influencer le jeu…

Voilà, j’ai planté le décors et souligné le caractère semi-coopératif du jeu. Il ne me reste plus qu’à vous donner du concret…

Quelques généralités.

Prix du jeu : 45 euros environ.
Concepteur:  Corey Koniezka.
Editeur: Edge entertainement, fantasy flight.
Distributeur: millénium.
Nombre de joueurs: 3 à 6  joueurs.
Mécanisme: Semi-coopératif, négociation, déduction.
Âge conseillé: 14+
Durée moyenne d’une partie : deux à trois heures.
Extension disponible: OUI,  Exodus et Pegasus : 40 euro environ , Pegasus permet de jouer à 7 joueurs

Ouverture de la boîte.

Premier réflexe, on ouvre la boîte et on découvre une belle quantité de matériel:

  • 10 belles fiches de personnage cartonnées;
  • 52 marqueurs en cartons;
  • 110 grandes cartes : pour les crises , la loyauté et les titres;
  • 128 petites cartes: les cartes de compétences;
  • 1 dés à huit face;
  • 38 vaisseaux en plastiques ;
  • 4 compteurs circulaires qui comptabilisent les ressources;
  • 10 socles qui maintiennent un portait cartonné de votre personnage;
  • 1 grand plateau en toile cirée;
  • 1 Livret de règles de 32 pages tout en français.

battlestargalactica_materiel

Bref le matériel fournit vaut la dépense consentie…

De prime abord, le plateau de jeu semble assez dépouillé et peu détaillé.  C’est dû à la grande partie qui représente l’espace intersidéral… Mais ce petit défaut est vite compensé quand cet espace vide est occupé par les vaisseaux plastiques pour devenir le théâtre d’une bataille spatiale.

Comment s’organise le plateau de jeu? 

Au centre du plateau est dessiné le vaisseau galactica entouré de toute part par l’espace. Cet zone spatiale est divisée en six cases. En dehors de cette zone centrale , dans la partie supérieur du plateau se trouve le Colonial One ( le vaisseau présidentiel) et les bases cylons. Chacune de ces trois zones, contient des cases qui permettent au joueur de réaliser des actions spéciales ( dix pour le galactica, trois pour le Colonial One et quatre pour les bases cylons. Toujours dans cette partie supérieure se trouve les emplacements des cartes spéciales, la réserve de vaisseau, et les compteurs de ressources. Le point fort du plateau est qu’il réussi à plonger les joueurs dans l’ambiance de la série et qu’il est bien adapté aux règles.

Le livret de règles fait plaisir à voir 32 pages qui fourmillent d’illustration et d’exemples . Ce nombre de pages intimidant favorise l’assimilation de règles simples et relativement peu nombreuses.  Et surtout on comprend vite que l’on a pas affaire à un produit dérivé qui mise tout sur la franchise et rien sur le contenu. Battle star galactica est un vrai de jeux de société pour les joueurs confirmés…

Disons le clairement les 45 euros sont tout à fait légitimes.

Les mécanismes de jeu.

10164-battlestar-galactica-2Au début du jeu, chaque joueur doit choisir un personnage issu de la série. Ce choix est important et doit être concerté entre les joueurs.  En effet, chaque personnage recevra au début de son tour de jeu, un nombre de carte compétences variés. Exemple , si vous incarné Laura Roslin , une politicienne chevronnée dans la série, vous recevrez 3 cartes de compétences politiques et 2 de commandement.

Vous ne pourrez donc pas accéder directement au carte ingénierie, pilotage et tactique… Il faut donc veiller à créer une équipe équilibrée.  Enfin , chaque personnage dispose de deux talents représentés en terme de jeu soit par des actions uniques soit par des bonus permanents. Chaque personnage à aussi une faiblesse. Exemple, Laura Roslin doit défausser deux cartes compétences au lieu d’une pour activer un lieu du plateau.

Ensuite, on constitue le paquet de carte loyauté. C’est lui qui déterminera l’appartenance des joueurs à un clan : humain ou cylon. Ce paquet est contiendra trois cartes différentes: « vous êtes un humain » « vous êtes un cylon » et vous êtes un sympathisant ». Le nombre de chacune de ces cartes est déterminé par le nombre de joueurs.  Au total, chaque joueur recevra deux de ces cartes loyauté. Ces cartes restent secrètes.  La grande originalité de ce système est que les cartes loyautés sont distribuées en deux fois: une carte au début du jeu et une carte à mi-parcours. Il est donc possible de commencer le jeu sans aucun cylon autour de la table, on peut donc se saboter soi même en début jeu: un joueur va passer la moitié du jeu à aider les humains pour découvrir qu’il est un cylon… La carte sympathisant vous donne un rôle indécis : à mi-parcours lors de la deuxième distribution de carte loyauté on fait le bilan des ressources : si les humains sont mal en point vous restez de leur coté sinon vous allez rejoindre le camp cylon…

Il y à deux camps et donc des objectifs de victoire différents :

  • Les humains doivent rejoindre la treizième colonie en maintenant chacun des compteurs de ressource au dessus de zéro.
  • Les cylons doivent faire tomber une ressource en dessous de zéro ou détruire le galactica.

Le tour d’un  joueur se déroule de la manière suivante: il reçoit ses cartes compétences indiquées sur fiche personnage, il peut se déplacer en défaussant une carte compétence, il peut jouer une carte compétence et appliquer ses effets, il pioche une carte crise et résout ses effets.

Les cartes crises:

A la fin d’un tour d’un joueur,  les humains doivent faire face à une crise dont la bonne ou la mauvaise gestion impliquera un gain ou une perte de ressources indispensables à leur survie.

C’est lors de cette phase de jeu que la négociation et surtout la suspicion interviennent.
Je vous explique pourquoi…

Chaque phase de crise possède un degré de difficulté établi par une valeur chiffrée (7 , 8, 12 etc.)
et un ou plusieurs domaine de compétence. Dans l’exemple d’une carte crise ou il faut obtenir 8 en ingénierie ou en pilotage, l’objectif des humains est d’atteindre un score de 8 avec les cartes de compétences citées ( une carte de valeur 5 en pilotage et une de valeur 3 en ingénierie assureront la réussite des humains.  Le problème c’est que les cartes d’un autre domaine de compétence sont déduites au score pour le plus grand plaisir des cylons. Pour pimenter la chose ce test se résout en créant une pile face cachée. Impossible de savoir qui a joué quelle carte… Mais admettez que c’est plutôt louche d’avoir 4 cartes politiques dans le paquet alors que votre voisin peut en piocher quatre par tour… A moins que le cylon en ai mis deux seulement et que les deux autres soient issus des deux cartes prise au hazard qui constituent le début de la pile commune. Oui, deux cartes piochées au hazard viennent embrouiller les joueurs.

Attention, tout joueur suspecté sera , a tort ou a raison, envoyé en prison où il devra réussir un test de compétence ( comme pour une crise) ou les joueurs peuvent jouer des cartes. A moins de prouver son innocence, un joueur aura du mal à se dépêtrer d’une situation où il est seul contre tous…

Mais qui est le Cylons ?? Titi fais des trucs louches, Laurent est trop gentil ...

Mais qui est le Cylon ?? Titi fais des trucs louches, Laurent est trop gentil …

En fin chacune des cartes crises vont aléatoirement faire intervenir les éléments suivants :
une attaque de vaisseaux cylons qui viendront se posé sur le plateau  (espérons que le pilote ne sois pas en prison…)
une progression du galactica vers on objectif

Dernier détails un cylon peut se révéler au grand jour pour déclencher une belle grosse crise majeure au effet bien gore…

Le jeu dispose évidemment d’autre subtilités mais je ne voudrai pas m’éterniser… Reste mon avis:

Mon avis

Je trouve le concept super original, la partie peut procurer pas mal de sensation forte ou des fous rires lorsque le cylon se dévoile, du côté humain il faut être optimiste c’est pas tous les jours qu’on atteint la Terre, et puis pour couronner le tout on a faire a du beau matériel et un univers très original. Je pense que les fans de la série apprécient encore plus ( j’ai même entendu que certains fan jouent le jeu en roleplay…) J’espère vous avoir donner l’ envie d’y jouer ou de découvrir la série…

Retrouvez également ce sujet en audio dans notre dernier podcast Geeksleague 62 : « Geeksleague 62 le vendredi tout est greedy dans la city »

Ecrit par Titi

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *