Samurai Spirit

Samurai Spirit

L’heure est grave, les redoutables brigands du clan ONI-MUSHA s’apprêtent à déferler sur un pauvre village de paysans sans défense. Ces derniers ont donc décidé de faire appel vous : Sept Samurais prêts à mettre leur courage, leur sabre et leur vie en jeu afin de

repousser ces infâmes scélérats. Et vous ne serez pas trop de 7 pour arrêter ces gredins. Car ce n’est pas une, ni deux, mais 3 vagues consécutives de brigands qu’il vous faudra repousser et arrêter. D’autant que de puissants renforts viendront gonfler les rends de chaque nouvelle vague d’assaut pendant que vous-même et votre équipe vous épuiserez peu à peu. Le jeu se montrera cruel et chaque moment de faiblesse sera puni par la destruction de l’une des (trop peu nombreuses) barricades du village. Une fois ces dernières tombées se sont les fermes qui bruleront et tous les fermiers ne sortiront pas vivant de ce funeste affrontement. Sachant qu’il vous faudra sauver au moins une ferme et une famille, le strict minimum pour appeler ce misérable hameau en ruine un village, pour l’emporter.

Un 8ème samurai se cache dans cette image…

Mais je vous rassure tous n’est pas noir et vous ne serez pas sans ressource non plus puisque chaque Samurai possède: un talent propre (utilisable en continu), un pouvoir de Ki qu’il pourra déclencher au plus fort de la mêlée et un esprit combatif animal. En effet, après avoir subits quelques blessures ce dernier d’éveillera faisant prendre forme mi-humaine/mi-animale à votre guerrier, le rendant plus fort, plus puissant et plus résistant.

7 samurais prêts à en découdre…

…et à révéler l’animal qui sommeille en eux.

Samurai spirit est un jeu coopératif pour un à sept joueurs ou il vous faudra penser stratégique pour espérer gagner.

Le jeu se déroule en trois vagues d’ennemis, i.e. trois manches. A chaque tour de jeu, le samurai actif devra affronter un brigand. Pour ce faire, il piochera un brigand de la pile correspondante. Une manche se terminant lorsque l’ensemble des brigands a été vaincu ou lorsque tous les samurais ont passé (qui a dit lâchement abandonné?).

A droite la pile de brigands, à gauche la défausse et en haut les infiltrés.

Lors de son tour de jeu, le samurai actif commence par subir les attaques du dernier brigand qu’il a affronté (se traduisant par un effet dépendant de la carte, pouvant correspondre par exemple à une perte de point de vie ou la destruction d’une palissade…). Il aura ensuite le choix entre 3 actions :

  • Combattre: action principale du jeu, le samurai actif pioche et révèle une carte brigand de la pile et décide alors de :
    • Attaquer. Les cartes brigand vont se cumuler à droite de votre plateau faisant avancer d’autant votre valeur de ki (= à la somme des cartes). Arriver à votre valeur de ki maximale vous fera activer votre pouvoir, mais attention si vous dépasser cette valeur vous vous ferez submerger par l’ennemi qui en profitera pour détruire une palissade de bois et vous mettre ko (vous faire passer) à votre prochain tour. Heureusement vos camarades devraient pouvoir vous aider à vous sortir de certaines situations délicates.
    • Défendre, à condition que le symbole du brigand corresponde à un symbole libre à gauche de votre carte de samurai. Attention que pour chaque symbole non défendu (chaque symbole laissé sans carte brigand dessus), une lourde pénalité vous attend en fin de manche.
  • Prêter son pouvoir à un autre joueur, action stratégiquement essentielle, mais attention un brigand ennemi en profitera pour s’infiltrer. Une carte brigand sera alors mise face cachée dans la pile du dessus du plateau. En fin de manche les brigands infiltrés sont révélés et pour chaque brigand avec une illustration de flammes, une palissade / ferme se verra détruite. Oserez-vous prendre le risque?
  • Passer, à n’utiliser que en dernier recourt, l’abandon n’étant somme toute pas digne du Samurai que vous êtes. Passer est définitif et vous met hors jeux pour le reste de la manche. Si tous les samurais passent, la manche prend fin et les brigands restants en profitent pour s’infiltrer.

Un samurai en plein combat sous sa forme animale. A droite 3 brigands qu’il combat pour une valeur totale de Ki de 12 et à gauche on remarque qu’il a défendu les symboles famille et ferme, mais pas chapeau.

Heureusement après chaque vague d’ennemis (manche), les familles  reconnaissantes (et survivantes) vous apporteront de petits bonus afin de vous aider à faire face à la vague d’ennemis suivante.

C’est au final un jeu fort sympathique que Fun Forge et Antoine Bauza (le créateur du jeu) nous proposent. C’est un jeu coopératif relativement rapide à jouer (30 min) à condition de connaitre les mécaniques de jeu. Comptez donc des parties de 45 /60 min le temps de vous familiariser avec les règles. Et même si les premières parties s’avèrent difficiles à gagner, le jeu gagne rapidement en profondeur au fur et à mesure de votre avancée sur la voie du Bushido. Pour terminer, grâce à un équilibre réussi entre stratégie et hasard, un matériel de jeu en carton épais tout à fait sympathique et au travail d’illustration de Víctor Pérez Corbella (nous invitant en voyage au pays du soleil levant), ce petit jeu à petit prix (23,9€ chez le géant du web) a tout d’un grand.

Ecrit par DocGyver

FanBoy de Nintendo, ma passion pour les jeux vidéo s'est depuis étendue à d'autres supports. Ma préférence va cependant aux consoles portables, domaine dans lequel Nintendo reste leader. Je suis également passionné de littérature geek (romans, manga, BD,...) et je porte un intérêt récent et grandissant à l'univers du comics. J'aime aussi le Jdr sous toutes ses formes. Last but not least, je suis un assoiffé de science, j'en ai même fait mon métier...

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *