[jeu de société] Time masters : retour de test

[jeu de société] Time masters : retour de test

 

Lors du podcast 65 nous avons eu l’occasion d’accueillir les créateurs de Time Masters, à savoir MushrooM Games. Le soir même, ils ont eu la gentillesse de rester afin que l’équipe puisse tester.

Depuis, leur PDF de démo a été publié et j’ai pu le tester avec plusieurs personnes, afin de promouvoir encore plus ce jeu, qui en vaut réellement la peine.

Pour rappel, Time Masters, ou plus exactement « Time Masters The Tournament », est un jeu de deck-building au même titre que dominion, thunderstone ou encore magic. Il est conseillé d’y jouer entre 2 et 4 joueurs.

Decorum

Afin de planter le décor, voici le speetch d’introduction (issue du guide de démo)

Bienvenue étrangers,
Vous pénétrez aujourd’hui dans un lieu où, jusqu’à ce jour, nul autre n’avait été autorisé à entrer : Le tournoi des maitres du temps ! Ce tournoi est le plus grand rassemblement magique de Verguya, la cité perdue des sept soleils.
Les maitres du temps sont de puissants mages dédiant leur existence à la connaissance du temps et aux moyens de le plier à leurs désirs. Ils maitrisent pour ce faire des Kè; ce sont de petites portions de journée nécessaires à la concentration afin de modifier le temps selon leur bon vouloir.
Mais ce n’est pas tout. Ce qui rend ce tournoi si spécial c’est que chacun de ces mages renonce à son savoir avant le début des jeux. Tout ce savoir est placé dans les cinq sphères de conscience qu’ils vont tenter de récupérer au plus vite. Et certainement plus vite que leurs adversaires. Le fait que ces maitres jouent ainsi sur le déroulement du temps rend complètement impossible de déterminer quelle sera la durée de ces jeux. Ainsi une légende veut qu’un des plus grands maitres de l’histoire de ce tournoi ait un jour terminé la rencontre avant qu’elle ne commence…

Carte concentration de Time Masters

Déroulement

La partie se déroule en jonglant avec trois types de carte : les concentrations (dame bleue), les sortilèges et les temporisateurs (qui permettent de remettre à plus tard un ou plusieurs sortilèges), le tout en ayant comme ressources quatre Ké (on peut en gagner d’autres via des sortilèges) qui servent de ressource pour le lancement de sort.

Contrairement à d’autres jeux, lorsque l’on a fini son tour, on garde nos cartes en main et toutes cartes que l’on puisera dans les sphères de conscience (tas d’achats qui permettent de gagner des points et donc la partie) viennent dans la main. Ceci induit une dynamique fort différente, qui permet de mieux évaluer et planifier ce que l’on va faire. Par ailleurs, l’utilisation des temporisateurs permet d’accumuler un certain nombre de « points » (1 point = 1 degré d’accès aux sphères de conscience) et de vraiment faire mordre la poussière à vos adversaires. Maintenant, c’est un jeu, et ils sont rares dans ce cas, où il faut savoir s’arrêter à temps, passer son tour ou dire « OK, au suivant » afin de pouvoir aller encore plus loin dans le tour d’après.

Rentré plus dans les détails du jeu ne sert à rien, le mieux est de télécharger le kit de démo et d’essayer. Par contre, je peux vous dire que le jeu est beau, avec des illustrations superbes ! De quoi rêver de coffret collector ou d’artwork vendu en plus. Mais encore que la dynamique du jeu s’acquière assez vite, même si la première partie est un peu déstabilisante.

En conclusion…

J’aime ce jeu, que dire je l’adore ! Les gens avec qui j’ai testé le jeu sont en général contents même s’ils ne savent pas toujours sur quel pied danser, tout du moins, au début. La dynamique du jeu est intéressante et fort différente de ce que j’ai pu voir dans ce genre de divertissement. Au final, c’est un jeu à conseiller à tous ceux qui aiment avoir un jeu avec un minimum de réflexion (voir beaucoup), beau et qui permet de passer du bon temps !

Pour finir, une petite astuce personnelle, lorsque j’y joue à deux, je ne mets que 5 cartes par sphère de conscience (eux conseil 7) au lieu de 10.

 

Bon jeu et vivement la campagne de financement qui commencera cette année.

Ecrit par Grummfy

Passionné de jeux de rôles, jeux de société, développement logiciel, de BD, de Roman, de ..., de création de toute sorte. Bref je suis un geek jusqu'au bout des ongles.

1 Commentaire

  1. Pingback: Tanto Cuore, un deck-building qui sort du lot | Geeksleague

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *